Bien que peu onéreuse et très agréable à pratiquer au quotidien, la moquette présente pourtant un risque important pour vous. En effet, c’est un très bon combustible composé de matières inflammables : animales (laines) ou synthétiques (tuftées et polyester). Ces matières ont tendance à s’enflammer facilement et très rapidement. Une cigarette mal écrasée, une braise de cheminée encore un simple éclair électro-statique provoqué par un frictionnement avec un tissu, peut engendrer un risque de feu pouvant se montrer très important.

Quels sont les mesures en vigueur ?

Suite à de nombreux feux chez des particuliers Français dans les années 90, le comité d’étude et de classification des matériaux et éléments de construction par rapport au danger d’incendie (CECMI) a présenté un arrêté ministériel qui a depuis été ratifié afin d’établir une classification de la réaction au feu des « matériaux d’aménagements » en fonction de la vitesse de propagation des flammes. Ainsi sur une échelle de 1 à 5, le classement des moquettes est M3.

Une détection efficace

En cas d’incendie dans votre cuisine par exemple, le détecteur de fumée placé près de là va détecter la fumée et émettre une sonnerie ; la fumée va monter à l’étage et le second détecteur de fumée va se déclencher ; vous allez vous réveiller et prendre les mesures nécessaires afin de sauver votre famille et votre habitation.

Durant la nuit, les appareils produisant de la fumée n’étant pas sensés fonctionner, si le détecteur se déclenche c’est qu’il aura détecté une fumée suspecte que votre cerveau n’a pas encore repéré durant votre sommeil ou bien simplement parce que la source est trop éloignée.
Au cas où un problème surviendrait à votre chaudière placé dans votre garage ou votre sous-soul, là aussi votre détecteur vous préviendra.

Prendre soin des membres de son foyer est important

Il est indispensable de disposer de détecteurs de fumée anti-incendie. Ils sont conçus pour veiller sur vous et votre famille. Ils sauvent des vies continuellement et veillent sur vos biens.