S’équiper d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), permet de s’assurer de sa sécurité en utilisant un système qui préviendra de la présence de fumée. Aussi, petite explication du fonctionnement des deux types de DAAF existants, équipements ingénieux qui offre la possibilité de multiplier par 4 ses chances de survie lors d’un incendie.

Les DAAF utilisant la technologie optique

Tous les DAAF marchent à l’aide d’une pile électrique active même en cas de panne de courant. Aussi, ce type possède la particularité d’être doté d’une cellule photoélectrique ainsi qu’une chambre optique munie d’une LED. Ces deux éléments placés à la perpendiculaire sont actionnés lorsque la présence de particules de fumée va perturber la direction du faisceau lumineux et le faire entrer en contact avec la cellule photoélectrique. Ainsi, c’est cette cellule qui va convertir les rayons de lumière en un électricité qui va déclencher la sirène.

Pourquoi des détecteurs de fumée

Pour de multiples raisons citées plus haut, il est indispensable de s’équiper de détecteurs de fumée. Ces détecteurs ont plusieurs vertus : tout d’abord, ils peuvent prévenir d’un incendie. Ceci est particulièrement utile pour des incendies dus à des négligences, par exemple l’oubli d’une cigarette allumée ou l’oubli d’un aliment à cuire sur le feu. Avec un détecteur de fumée, vous êtes avertis suffisamment tôt du danger et vous évitez ainsi au feu de prendre des proportions dangereuses.
De plus, le détecteur de fumée peut être salvateur en cas d’incendie avéré. En effet, certains détecteurs de fumée s’occupent de vous prévenir par une liaison téléphonique. Ces détecteurs sont donc indispensables aujourd’hui pour vous assurer d’une protection efficace contre les incendie.

Les incendies peuvent provenir de l’extérieur de la maison

Souvent, les feux trouvent leur source à l’extérieur de l’habitation. C’est d’autant plus le cas que le climat est chaud et sec. Pour vous protéger au mieux des dégâts provoqués par ce type d’incendie, il est primordial de garder un jardin propre et dégagé. Il est recommandé d’éloigner les arbres d’une distance d’au moins 50 mètres de votre habitation, de retirer mauvaises herbes et de débroussailler votre terrain. Ces gestes simples permettent de se protéger efficacement contre les risques d’incendie provenant de l’extérieur.