Par besoin de rénovation ou par une simple envie de changement, nous sommes emmenés à changer nos équipements sanitaires. L’objectif c’est d’y installer, à la place, des accessoires plus modernes qui offrent le confort à la maison. Des matériels qui enrichirent la décoration, qui procure le bien-être et l’hygiène ; mais surtout, qui, permet une économie dans la consommation d’énergie.
Bien sûr, une situation pareille nécessite une compétence attestée ; ou, plus encore, une intervention plomberie faite par un professionnel certifié. Pourtant, avec des connaissances de base en bricolage, il est quand même nécessaire d’essayer soi-même son aménagement.

Les différents types de douches

Le secteur de l’aménagement intérieur, notamment des équipements sanitaires, offre une grande sélection d’articles. En termes de salle de bain, multiple choix est exposé sur les rayons des magasins ou boutique en ligne dédiée. Pour les cabines de douche par exemple, il y en a qui permet d’effectuer des ablutions aussi complètes que dans une baignoire. En plus, elle est moins chère puisque sa consommation d’eau s’avère de trois à quatre fois plus bas que celui d’un bain. En outre, il existe des douches équipées de pommes et buses débitant des jets multiples, statiques ou pulsés, qui créent un effet de massage corporel favorable à la relaxation. Une douche s’installe, en général, dans un angle ou dans une niche créée, en érigeant une petite cloison. En tout cas, il faut bien protéger les murs des projections d’eau.

Étapes de l’installation d’une douche

Avant tout, pour simplifier la tâche, il faut s’outiller d’un mètre ruban, d’une perceuse visseuse, d’une pince multiprise, d’une clé à molette et d’un équipement de carrelage

Étape 1: une cloison érigée contre le mur permet de le protéger des infiltrations d’eau ; et, en même temps, d’encastrer le mélangeur ou mitigeur avec ses tuyauteries d’eau. Cela, pour une question d’esthétique : une surface lisse et protégée du développement de moisissures. Si vous créez une niche, érigez une cloison à double proie en plaque de plâtre avec ossature en chevrons de pin préalablement traités.

Étape 2: bien le fixer sur un tasseau vissé à bonne hauteur entre deux montants de l’ossature. Amenez les tuyauteries d’eau jusqu’en dessous de ce tasseau, en les faisant passer dans des trous percés dans les travers de l’ossature au lieu de les fixer avec des colliers.

Étape 3 : reliez les sorties du mitigeur aux tuyaux d’arrivée d’eau par des raccords droits ou coudées ; ou, en utilisant des raccords instantanés qui seront ensuite masqués par la cloison.

Étape 4 : placez une bassine sous la sortie du mitigeur et ouvrez l’eau pour vérifier que les raccords ne fuient pas.

Étape 5 : fixez la platine d’étanchéité autour de la tête du mitigeur et vissez le raccord pour le flexible.

Étape 6 : fixez la platine décorative sur la tête de commande et raccordez le flexible de douce sur la sortie.

Ces phases sont générales, il faut bien les suivre point par point. Sinon, les prestations des entreprises spécialisées, comme l’entreprise de plomberie pas chère à Boulogne Billancourt, sont également recommandées. En tant que professionnel, le rendu est plus sûr et cela permet un gain de temps considérable.